vendredi 12 février 2010

Savoir être reçu

Il ne suffit pas de dire "bonjour " et "merçi" quand on est invité à manger chez des amis. Alors qu'autrefois il étais bien vu d'arriver une dizaines de minutes avant l'heure convenue, aujourd'hui, c'est l'inverse.
Si toutefois vous prévoyez d'être en retard de plus de 30 minutes, téléphonez pour expliquer votre retard.
La meilleure façon de remercier est d'abord d'apprécier les mets et les vins qui vous sont servis au cours du repas.
1) En arrivant à table, l'homme peut aider ses voisines à s'asseoir en tenant tout simplement la chaise. Les femmes peuvent aussi poser ce geste pour des personnes plus agées. Attendez que la maitresse de maison soit assise avant de s'asseoir.
2) Dépliez la serviette et posez la sur vos genoux.
3) Ne grignottez pas nerveusement le pain avant d'entamer le 1er plat.
4) On ne sale ni ne poivre avant d'avoir goûté.
5) Attendez avant de manger que tout le monde soit servi et que la maitresse de maison ait commencer a le faire.
6) L'invité ne se sert pas à boire lui-même.
7) On reste généralement quelques heures après le repas, le temps de prendre le café ou le digestif tout en conversant.
8) Même si en prenant congé vous avez remercié les gens de vous avoir invité, il est de plus en plus courant de téléphoner le lendemain de la réception pour les remercier de nouveau ou encore d'envoyer un petit mot par courrier.
Ce n'est pas obligatoire mais ça fait tellement plaisir ...

5 commentaires:

jardin parfumé a dit…

Un peu de savoir-vivre dans un monde de sauvage, c'est tout un charme!!

Little Nala a dit…

Entièrement d'accord avec toi Titine!

TIGRESSE a dit…

ben mon vieux, t'as du boulot sur la planche!!!!

lilousine a dit…

si seulement les invités respectaient ces règles...
bisous!!!

Sylvie a dit…

C'est du savoir vivre en effet.

Chez nous, en Anjou, lorsque l'on est invité, on amène aussi une bonne bouteille de vin ou un gâteau pour le dessert. C'est une manière aussi de remercier les personnes qui nous invitent et partager un bon moment avec eux.